Airbnb augmente les frais de réservation pour les voyageurs

On a l’impression que presque tout devient de plus en plus cher depuis un certain temps déjà. Cette évolution ne s’arrête pas au service d’hébergement Airbnb. L’entreprise a récemment informé ses clients d’un ajustement de sa grille tarifaire. C’est ce que rapporte le site Web iphone-ticker.de citant une circulaire ainsi que les nouvelles Conditions générales du fournisseur. En conséquence, les frais de service pour les réservations de voyages augmenteront à partir du 1er avril 2024, passant d’un maximum de 14,2 à 16,5 % aujourd’hui. Le montant réel des frais varie en fonction de la réservation et dépend, entre autres, de la durée du séjour. À l’avenir, dans le pire des cas, ce chiffre pourrait atteindre 2,3 pour cent. Toutefois, ces frais ne sont pas dus pour chaque réservation via Airbnb.

Uniquement pour les paiements multidevises

Plus précisément, le plus grand courtier d’hébergement de vacances au monde ne facture ce supplément majoré que si vous payez une réservation dans une devise autre que celle utilisée par le fournisseur concerné. Quiconque voyage principalement dans les pays de l’UE ne devrait payer que des frais de service maximum de 14,2 pour cent. Selon le rapport, la situation est différente si, par exemple, vous réservez une maison de vacances au Danemark et que le propriétaire estime le prix en couronnes danoises. Si vous payez cette facture en euros, Airbnb vous facturera des frais pouvant aller jusqu’à 16,5 pour cent.

Les frais augmentent considérablement

La base de calcul est ce qu’on appelle le sous-total. Chez Airbnb, celui-ci est calculé à partir de la somme des frais d’hébergement et de tous les autres frais facturés par le prestataire, comme les frais de ménage. Ce montant constitue la base du pourcentage de majoration d’Airbnb. Un exemple de calcul montre que les coûts peuvent augmenter considérablement. Selon la nouvelle grille tarifaire, un séjour au Danemark d’une valeur de 1 500 euros coûterait jusqu’à 247,50 euros au lieu du maximum précédent de 213 euros. La situation est similaire pour tous les voyages vers des pays non européens, sauf si les loueurs tarifent spécifiquement leurs offres en euros.