Avec l’historique des liens, vous (et Facebook) n’oublierez plus jamais les pages que vous avez consultées

Meta a publié une nouvelle fonctionnalité pour Facebook qui permettra aux utilisateurs oublieux de mieux comprendre où ils ont surfé. Historique des liens – ou bien Historique des liens en allemand – est le nom de la fonction qui se trouve désormais dans le Application Facebook sur Android et IOS est disponible. Il offre un aperçu de tous les liens de pages sur lesquels les utilisateurs appuient dans l’application et est promu par Facebook à titre de rappel. Cependant, il y a un peu plus que cela.

Dans la notification de fonctionnalité illustrée en couleurs, dans laquelle l’utilité de la fonction est décrite avec des mots aimables, un cœur emoji et des informations apparaissent selon lesquels les informations de l’historique des liens peuvent être utilisées pour « améliorer » les mesures publicitaires sur toutes les méta-plateformes « . Pour ouvrir l’historique des liens, appuyez simplement sur votre photo de profil dans l’application, puis appuyez sur Historique des liens sous « Paramètres et protection des données » pour afficher la liste.

L’historique des liens est actif par défaut – voici comment le désactiver !

L’outil est automatiquement activé lors de l’introduction. Il s’agit d’une procédure dite d’opt-out : les utilisateurs reçoivent une notification et doivent retirer activement leur consentement à l’aide d’un levier dans les paramètres. Cela fonctionne également par la suite, même si ce n’est pas si simple. Pour cela, vous devez suivre les étapes suivantes :

  • Appuyez sur n’importe quel lien du fil d’actualité pour ouvrir le navigateur Facebook interne.
  • Appuyez sur les trois points dans le coin inférieur droit.
  • Appuyez sur le lien des paramètres du navigateur.
  • Appuyez sur le levier à côté de « Autoriser l’historique des liens ».

Si vous avez suivi ces étapes, aucune autre entrée ne sera collectée dans l’historique des liens. Facebook indique que les entrées incluses via l’historique des liens doivent être complètement supprimées dans les 90 jours. Cependant, quiconque espère que cela fournira une protection contre le suivi intersites par la société mère de Facebook, Meta et une contribution à l’anonymat, se trompe.

Parce que comme ça Magazine en ligne Gizmodo Selon des rapports, Facebook a toujours enregistré l’historique des liens de ses utilisateurs enregistrés – ils ont désormais un aperçu limité de l’endroit où ils se sont rendus et des liens vers les magasins de l’entreprise. De plus : Meta demande désormais aux utilisateurs de consentir à cette pratique, qui était auparavant la pratique habituelle de l’entreprise en coulisses. Selon le magazine, cela peut aussi signifier une protection juridique, comme certains s’en inquiètent actuellement. Les poursuites en matière de protection des données contre Google, par exemple, ont attiré l’attention sur la vie privée sur Internet.. Pour la machine publicitaire du groupe, l’historique des liens n’a toujours été qu’une première étape.

Navigateur Facebook avec keylogger intégré ?

Comme le rapporte le magazine, des chercheurs en protection des données ont déjà prouvé en 2022 que lorsqu’un lien est ouvert via une méta-application, le lien est ouvert dans une fenêtre interne du navigateur. Cette fenêtre est équipée d’une fonction spéciale d’enregistrement de frappe qui permet un suivi précis du contenu saisi (y compris les mots de passe) ainsi que des mouvements sur les sites Web. Sauf indication contraire, cela s’applique également aux applications telles qu’Instagram, WhatsApp ou d’autres méta-produits.

Cela ne changera donc pas grand-chose pour les utilisateurs de l’application Facebook s’ils désactivent l’historique des liens pour des raisons de protection des données. Parce qu’à moins que vous ne copiez les liens et que vous les ouvriez dans un navigateur complètement séparé, Facebook « sait » apparemment exactement ce qui s’y passe. Pour les utilisateurs enregistrés qui n’utilisent pas Facebook via l’application ou via un appareil mobile, l’historique des liens et donc au moins la fonction de désinscription ne sont même pas disponibles. Reste à savoir si l’entreprise de Mark Zuckerberg apportera des améliorations dans ce domaine.