Axel Springer remplace les éditeurs par l’intelligence artificielle

Le groupe d’édition Axel Springer remplace ses éditeurs par un Large Language Model (LLM)

Axel Springer, propriétaire entre autres du journal BILD, remplace ses rédacteurs par l’intelligence artificielle (IA). Les normes de qualité journalistique ne devraient pas en souffrir.


Berlin, Allemagne). Le journal BILD, qui appartient au groupe d’édition Axel Springer, a annoncé en juin 2023 la fermeture de plusieurs rédactions locales dans le cadre d’une optimisation économique. Au lieu de cela, l’intelligence artificielle (IA) devrait remplacer partiellement les éditeurs. Selon Axel Springer, les normes élevées de qualité journalistique ne devraient pas être réduites par l’utilisation du Large Language Model (LLM).


Nous croyons aux opportunités de l’IA. Nous voulons les utiliser chez Axel Springer pour améliorer le journalisme et préserver l’indépendance du journalisme à long terme. Nous menons actuellement de nombreuses initiatives explorant les domaines d’application de l’IA pour nos marques journalistiques, tant dans les processus de production éditoriale qu’en relation avec l’expérience du lecteur.

Le groupe d’édition Axel Springer a annoncé que l’équipe éditoriale de l’application d’information Upday allait être remplacée par AI. Cette décision fait partie d’une expérience que l’entreprise mène pour explorer le potentiel de cette technologie pour le journalisme et l’industrie de l’information. Il est prévu qu’Upday soit relancé en tant que générateur d’informations sur les tendances basé sur l’IA à l’été 2024, tout en conservant l’ancien nom de l’application.


Partenariat avec Samsung

L’application d’actualités Upday est un projet commun entre Axel Springer et Samsung. Il existe depuis 2015 et a pour vocation de proposer aux utilisateurs une sélection compacte d’actualités. L’emplacement et le comportement de l’utilisateur ont joué un rôle important dans la sélection du contenu affiché.

À l’origine, l’application n’était préinstallée que sur les appareils Samsung. Il est désormais également disponible pour les appareils Apple. Au fil des années, Upday pour Samsung a étendu sa portée à plus de 30 pays. La coopération entre la maison d’édition et le géant de la technologie touche désormais à sa fin, ce qui entraîne la fermeture de Springer Upday GmbH and Co. KG.


Licenciement de 70 salariés

Selon l’agence de presse allemande (DPA), l’équipe d’Upday, qui compte actuellement environ 70 employés dans toute l’Europe, sera licenciée d’ici mi-2025. En juin dernier, 51 salariés d’Upday ont dû quitter l’entreprise afin de maintenir l’application compétitive et financièrement stable. La raison officielle invoquée était la baisse des revenus publicitaires. Même à ce stade, les employés craignaient que leur emploi ne soit remplacé par l’IA.