Ebay supprime près d’un emploi sur dix

Après les salariés de Google, Discord et Twitch, les salariés d’Ebay sont désormais également concernés : la plateforme de trading supprime environ 1.000 emplois. La réduction affectera environ 9 % des employés à temps plein, a écrit le patron d’eBay, Jamie Iannone, dans un e-mail aux employés publié le 23 janvier 2024. Le directeur général invoque le manque d’équilibre entre les revenus et les dépenses comme raison des suppressions d’emplois. « Alors que nous progressons dans l’exécution de notre stratégie, nos effectifs et nos dépenses ont dépassé la croissance de notre activité (…). »

Les contrats de travail à durée déterminée sont également en vue

Et pour contrer cette évolution, nous souhaitons rassembler et consolider certaines équipes. Selon Iannone, les suppressions d’emplois parmi les salariés à temps plein s’accompagneront également d’une réduction du nombre de salariés bénéficiant d’un contrat de travail à durée déterminée. Les salariés concernés seront prochainement informés de leurs licenciements sous la forme d’une conférence Zoom. Iannone a demandé à tous les employés américains de travailler à domicile le 24 janvier 2023 afin d’offrir aux personnes concernées l’intimité et l’espace nécessaires pour avoir ces conversations.

Deuxième grande vague de licenciements

Ebay est en concurrence féroce avec, entre autres, Amazon et les détaillants en ligne chinois tels que Temu et Shein. Les prévisions pour l’important trimestre de Noël ont été récemment plus faibles que prévu par le marché. Au troisième trimestre 2023, Ebay a encore pu enregistrer une légère croissance de ses ventes, mais les marges bénéficiaires ont récemment diminué. Il s’agit déjà de la deuxième vague de licenciements en douze mois : en février 2023, le détaillant en ligne a annoncé qu’il licencierait 500 employés dans le monde, ce qui correspondait à 4 % de l’effectif total. (Avec du matériel de dpa)