Électricité pour pompes à chaleur et voitures électriques : vous pouvez économiser avec cette astuce

L’Agence fédérale des réseaux (BNetzA) a présenté de nouvelles lignes directrices pour l’intégration d’installations contrôlables dans les ménages privés. Depuis l’entrée en vigueur de l’article 14a de la loi sur le secteur de l’énergie (EnWG) le 1er janvier 2024, les fournisseurs d’énergie sont désormais autorisés à acheter de l’électricité auprès d’appareils contrôlables tels que Pompes à chaleur ou Bornes de recharge accélérateur temporairement pour les voitures électriques. Toutefois, cela ne devrait être possible que dans des cas exceptionnels, par exemple lorsque le réseau électrique public est sur le point d’être surchargé. Ce qui semble être une mauvaise nouvelle présente également des avantages pour les consommateurs. Quiconque utilise des appareils à consommation contrôlable bénéficiera de tarifs d’électricité moins chers sous certaines conditions et indépendamment du fait que la limitation soit appliquée ou non.

Publicité

Un service deLogo Verivox

Calculateur de tarif

Trouvez les meilleurs tarifs d’électricité

* Champs requis

Agence fédérale des réseaux : deux modules de réduction prévus

Comme le portail Pilote électrique Selon des rapports, la BNetzA exige désormais deux modules pour réduire les prix de l’électricité dans de tels cas. La remise doit consister soit en un taux forfaitaire (Module 1), soit en un pourcentage de remise sur le prix de la main-d’œuvre (Module 2). Le choix appartient aux opérateurs des appareils finaux. Selon BNetzA, la remise forfaitaire (Module 1) se situe entre 110 et 190 euros par an. Alternativement, une réduction en pourcentage du prix du travail allant jusqu’à 60 pour cent est possible. Une valeur qui semble très tentante.

Cependant, le terme « prix du travail » ne semble pas être clairement défini dans ce contexte, rapporte le magazine. Le fournisseur d’électricité Netze BW a expliqué à E-Fahrer que le module 2 ne concerne que les frais de réseau, mais pas l’intégralité du prix des travaux. Selon Netze BW, l’intérêt du module 2 par rapport au module 1 dépend de facteurs tels que les opérateurs de réseau, la consommation d’électricité ou la redevance de base pour le compteur électrique séparé. Les consommateurs finaux ne peuvent utiliser le module 2 que si l’appareil en question dispose d’un compteur électrique séparé. Ce n’est pas une exigence pour le module 1.

Mise en œuvre uniquement courant 2024

Les nouvelles réglementations de l’article 14a EnWG s’appliquent à tous les consommateurs pouvant être contrôlés depuis le réseau et ayant une puissance de consommation supérieure à 4,2 kilowatts (kW). Outre les pompes à chaleur et les bornes de recharge non publiques pour voitures électriques, les climatiseurs et les accumulateurs d’électricité entrent également dans cette catégorie. Toutefois, en raison de « la complexité et du caractère à court terme », la réglementation ne pourra être mise en œuvre par les gestionnaires de réseaux que dans le courant de 2024, a déclaré Netze BW à E-Fahrer. Actuellement, les tarifs de réseau réduits ne sont généralement pas encore affichés dans la communication des nouveaux contrats d’électricité. Sur le Page d’accueil du producteur d’énergie Energie Baden-Württemberg (EnBW), vous trouverez déjà les questions et réponses les plus importantes sur ce sujet.