L’ADAC présente un laissez-passer d’urgence numérique pour les smartphones

L’information peut sauver des vies : pour que les secouristes puissent initier le traitement approprié pour un patient en situation d’urgence, ils doivent avoir une connaissance approfondie des éventuelles maladies antérieures et des médicaments qu’ils peuvent prendre. Cependant, si une personne est victime d’un accident grave, est victime d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral, elle n’est souvent plus en mesure de communiquer ces informations. Il peut donc être très utile d’avoir toujours sur soi les informations pertinentes. L’idée des capsules dites SOS ou cartes d’identité d’urgence existe depuis des décennies et l’ADAC la transfère désormais dans le monde numérique pour accélérer l’échange d’informations. Les membres de l’automobile club ayant atteint l’âge de 18 ans peuvent désormais en obtenir un gratuitement Laissez-passer d’urgence mettez-le dans le portefeuille de votre smartphone.

Code QR utile pour les secouristes

Il s’agit d’un code QR que les secouristes devraient pouvoir lire à l’avenir à l’aide d’une application appropriée. Selon l’annonce, cela est déjà possible dans certains cas aujourd’hui. Le partenaire ADAC medDV fournit le logiciel approprié appelé NIDA. En scannant le code, les ambulanciers paramédicaux obtiennent un accès immédiat aux informations de santé et d’urgence stockées par l’utilisateur respectif dans l’ADAC. Les utilisateurs peuvent enregistrer des détails sur des maladies antérieures, des médicaments et des allergies médicamenteuses dans le pass d’urgence, mais peuvent également stocker des contacts d’urgence et des déclarations d’intention telles que des testaments biologiques et des procurations en matière de soins de santé. Si nécessaire, les secouristes peuvent transférer les données à la clinique pour poursuivre le traitement. L’objectif à long terme est d’intégrer pleinement le pass d’urgence dans toute la chaîne de secours.

Bientôt également disponible pour les non-membres

La fonctionnalité devrait être disponible pour les non-membres à partir du troisième trimestre 2024. Le pass se met en place dans un premier temps en s’inscrivant sur le Site Internet de l’ADAC. Pour ce faire, vous devez vérifier votre identité et activer l’authentification à deux facteurs. Vous pourrez ensuite saisir toutes les informations souhaitées dans la zone « Mes données personnelles ». Le point de friction demeure : les données personnelles et hautement sensibles sont stockées sur des serveurs ADAC. Selon l’Automobile Club, elles sont cryptées selon les normes de sécurité en vigueur, mais il subsiste un risque résiduel de vol de données. La question se pose également de savoir comment un patient éventuellement inconscient doit déverrouiller son smartphone et le portefeuille associé afin de présenter le pass d’urgence aux secours. Un lien vers d’autres fonctionnalités telles que la détection d’accident d’Apple dans l’iPhone pourrait être utile ici. Pour afficher correctement le pass d’urgence, l’ADAC recommande d’utiliser l’application Yourwallet.