Les robotaxis de croisière bientôt de retour dans les rues ?

Il y a quelques semaines, l’un des robots-taxis de Cruise a provoqué un accident à San Francisco dans lequel le véhicule a traîné un piéton sur près de 6 mètres. On ne sait pas dans quelle mesure la femme a été blessée ni si elle se porte à nouveau bien. Ce qui est sûr, c’est que les conséquences pour l’entreprise ont été dévastatrices. D’un côté, le patron de la filiale General Motors a démissionné. En revanche, l’entreprise a arrêté tous les déplacements sur la voie publique. Maintenant, un retour prudent : comment Reuters rapporte, Cruise a l’intention de reprendre les opérations de transport de clients sans conducteur sur une base limitée.

Redémarrer à Phoenix ou à Austin ?

Selon un communiqué de Cruise, le redémarrage aura lieu dans un premier temps en dehors de San Francisco, dans une ville américaine jusqu’alors inconnue. Là-bas, l’entreprise affirme vouloir regagner la confiance et démontrer la sécurité de ses opérations avant d’étendre son offre à d’autres villes. La ville non précisée est probablement Phoenix ou Austin, où Cruise proposait auparavant ses taxis autonomes en plus de San Francisco.

Manque de coopération avec les autorités

Il est difficile de dire si et quand les taxis autonomes seront de retour à San Francisco. Après tout, ce n’est que fin octobre que le bureau d’immatriculation des véhicules automobiles de Californie a révoqué l’autorisation de Cruise d’exploiter des robots-taxis sans conducteur dans les rues de San Francisco. Une raison à voix haute La norme de San Francisco: Lors de l’enquête sur l’incident avec le piéton, Cruise n’a pas initialement partagé toutes les images de la caméra du véhicule avec les autorités.