Les voitures électriques sont moins susceptibles d’avoir des problèmes par temps extrêmement froid

Les voitures électriques ont moins de problèmes de démarrage par temps extrêmement froid que les moteurs à combustion et ont de meilleurs résultats en termes de statistiques de pannes.


Oslo, Norvège). En Norvège, environ un quart des voitures immatriculées sont électriques. Viking, un service routier norvégien en partenariat avec le General German Automobile Club e. V. (ADAC) a récemment étudié si les voitures électriques ou les voitures à moteur à combustion rencontraient souvent des problèmes de démarrage par temps extrêmement froid en hiver. L’entreprise a utilisé comme base de données les quelque 34 000 demandes d’assistance routière reçues au cours des neuf premiers jours de 2024.


Selon l’analyse de Viking, les véhicules électriques ne représentaient que 13 % des problèmes de démarrage signalés au cours de la période d’étude, alors qu’ils représentaient 23 % du total des véhicules. Les 87 pour cent restants des difficultés de démarrage surviennent dans les voitures à combustibles fossiles, qui représentent 77 pour cent du nombre total de véhicules. Les voitures électriques tombent en panne par temps froid environ deux fois moins souvent que les moteurs à combustion.


De meilleurs résultats dans les statistiques de pannes générales

Selon les données de Viking, les voitures électriques sont également nettement plus performantes que les moteurs à combustion dans les statistiques générales de pannes. Leur part n’est que de 21 pour cent, bien que 23 pour cent de toutes les voitures en Norvège soient à propulsion électrique. Lors de l’interprétation des données, il convient toutefois de noter que les voitures électriques sont, en moyenne, nettement plus jeunes que les moteurs à combustion.

Dans l’ensemble, les statistiques de pannes en provenance de Norvège montrent clairement que les voitures électriques fonctionnent de manière fiable même par temps extrêmement froid en hiver. Cependant, d’autres sources scandinaves indiquent que les basses températures entraînent souvent des problèmes au niveau des bornes de recharge. De plus, selon une étude de la société Recurrent, les pertes d’autonomie des voitures électriques sont souvent importantes en hiver. Selon le modèle, l’autonomie diminue jusqu’à 30 % à des températures comprises entre moins 1 et moins 6 degrés Celsius, contre 21 degrés Celsius.