Les voyageurs en train ne veulent pas se passer des distributeurs de billets et des guichets

Préférez-vous toujours les billets papier aux versions numériques ? Alors vous êtes comme beaucoup de clients de la Deutsche Bahn. Bien que la plupart des voyageurs en train réservent leurs billets en ligne ou via l’application, la majorité ne veut pas manquer la possibilité d’acheter des billets aux distributeurs automatiques ou aux guichets. C’est le résultat d’une enquête représentative du centre de conseil aux consommateurs auprès de 1 000 personnes interrogées de plus de 16 ans, dont ont fait état les journaux du groupe de médias Funke.

La majorité critique la pure vente de billets en ligne

Selon l’enquête, 64 pour cent des citoyens trouvent « plutôt mauvais ou très mauvais » de pouvoir à l’avenir réserver leurs billets de train uniquement en ligne ou via une application. Les personnes âgées, en particulier, critiquent la vente purement en ligne. 75 pour cent des personnes de plus de 50 ans pensent que c’est mauvais. Même parmi les jeunes de 18 à 29 ans, un répondant sur deux (49 %) est sceptique.

Ramona Pop, membre du conseil d’administration de l’Association fédérale des organisations de consommateurs (vzbv), exige que le train allemand, pour ne désavantager personne grâce à la numérisation : « Les gens ne doivent pas être exclus de l’achat de billets ou de tarifs bon marché simplement parce qu’ils n’ont pas accès à Internet ou qu’ils préfèrent voyager en train sans fournir d’informations privées. » La DB doit « rendre justice à son rôle et rendre ses offres accessibles à tous ».

Les billets économiques ne sont plus disponibles aux machines

Particulièrement ennuyeux : selon la Deutsche Bahn, les billets économiques et super économiques ne sont plus disponibles aux automates DB. Seuls les billets Flex les plus chers y sont disponibles. Qui en a un moins cher ? Billet économique Si vous souhaitez acheter au comptoir, vous devez fournir une adresse e-mail ou un numéro de téléphone portable. Le patron de l’vzbv critique cette approche : « Le fait que l’achat de billets économiques et super économiques soit rendu plus difficile a également un pouvoir social explosif. Ceux qui doivent de toute façon rendre deux fois chaque euro ne doivent pas être laissés pour compte et doivent également être invités à payer avec leurs données. »

Selon la Deutsche Bahn, 84 pour cent de tous les voyageurs réservent actuellement leurs billets longue distance via une application du DB Navigator ou sur Internet, comme le rapporte le journal Funke. La tendance est à la hausse, selon une porte-parole des chemins de fer. Il y a dix ans, cette proportion était de 51 pour cent. (Avec du matériel de dpa.)