Spotify : le service de streaming musical supprime environ 1 500 emplois

Environ 17 % des salariés devraient quitter Spotify, a écrit le patron de l’entreprise, Daniel Ek, dans une lettre publiée sur le site Spotify le 4 décembre 2023. Il a cité comme raisons le ralentissement de la croissance économique et la hausse des taux d’intérêt. Cela s’applique également à Spotify. Fin 2022, l’entreprise basée à Stockholm comptait près de 8 400 salariés. Environ 1.500 emplois seront touchés par les suppressions, a indiqué un porte-parole.

Suppressions d’emplois malgré des résultats positifs

Il était conscient qu’une réduction de cette ampleur semblerait étonnamment élevée à beaucoup compte tenu du récent rapport sur les bénéfices positifs, a poursuivi Ek. Spotify est devenu positif au troisième trimestre après une augmentation du nombre d’utilisateurs et une augmentation des prix. La société suédoise est considérée comme le numéro un incontesté du secteur du streaming musical, devant Apple et Amazon.

Les licenciements sont considérés comme la meilleure option

Selon Ek, de plus petites réductions d’effectifs au cours des deux prochaines années ont également été discutées. « Cependant, étant donné l’écart entre nos objectifs financiers et nos coûts d’exploitation actuels, j’ai décidé qu’une mesure globale d’ajustement de nos coûts est la meilleure option pour atteindre nos objectifs », a écrit le manager. Les employés touchés par les réductions d’effectifs devraient recevoir une indemnité de départ et les jours de vacances restants devraient être payés. (Avec du matériel de dpa.)