Suivi : Problème avec la livraison du colis de DPD

Entre le Black Friday et Noël, les entreprises envoient d’énormes quantités de colis car de plus en plus de personnes commandent des bonnes affaires et des cadeaux de Noël en ligne. Si vous n’êtes pas toujours chez vous, vous pouvez également organiser la livraison dans un magasin de retrait ou une station d’emballage. Cependant, certains produits ne peuvent être reçus qu’en personne car les récupérer est tout simplement impossible en raison du poids ou de la taille du colis. Tanja I., lectrice de Meilleur du Moniteur, a également opté pour la livraison directe lorsqu’elle a commandé une nouvelle chaise de bureau en novembre 2023. Lors de l’achat, elle a fourni son adresse ; DPD devrait donc livrer le colis à son domicile.

Cependant, Tanja I. a attendu en vain le jour de livraison annoncé. Au lieu de cela, elle a reçu un e-mail de DPD : Le coursier avait déposé le colis dans une station de collecte éloignée. La lectrice n’en était pas du tout contente car, après tout, elle attendait chez elle la livraison à l’heure en question. Comme je n’ai pas de voiture, elle ne savait pas comment récupérer la chaise. Elle s’est tournée vers Meilleur du Moniteur pour obtenir de l’aide.

Le concessionnaire est responsable

Qui est responsable si le colis arrive dans une agence colis éloignée plutôt qu’à domicile ? Me Thomas Hollweck précise que dans ce cas, le service de livraison n’est pas responsable. Le contrat pour la livraison du fauteuil a été conclu avec le revendeur, qui a chargé DPD de le livrer.

« Dans un tel cas, l’entreprise de vente par correspondance est contractuellement tenue de veiller à ce que la marchandise commandée arrive au domicile du client, c’est-à-dire à l’adresse de livraison indiquée par le client. Toutefois, cela signifie également que le colis est effectivement livré à cette adresse. être fait », a déclaré l’avocat Hollweck. La livraison à une station colis ou à une agence n’est pas acceptable.

Selon l’avocat, Tanja I. peut refuser le colis pour cette raison. Cela signifie qu’elle ne le récupère tout simplement pas et qu’il retourne ensuite à l’expéditeur. Cependant, elle doit alors contacter le détaillant et signaler que le colis ne lui a pas été livré. Il devra alors, à son tour, organiser une nouvelle livraison au domicile du client. Le détaillant doit régler les frais de nouvelle livraison directement auprès de DPD et ne peut pas les facturer, selon l’avocat.

DPD le nie

Bien entendu, la rédaction a également demandé à DPD pourquoi le messager n’avait pas sonné à la porte de Tanja I., mais avait plutôt conduit le colis jusqu’à une succursale. Une porte-parole de l’entreprise contredit cette déclaration. Selon l’entreprise, l’identité du client n’a pu être déterminée avec certitude à cette adresse. C’est le cas, par exemple, si la sonnette manque. C’est pourquoi la livraison a été effectuée au point relais le plus proche.

Cette circonstance n’a guère réconforté Tanja I, car après tout, elle était à la maison. Au moins : le lecteur a désormais pu récupérer le colis en magasin et n’a donc pas à espérer une nouvelle livraison.

Vous rencontrez des difficultés avec les fabricants ou les fournisseurs ? Avez-vous été arnaqué ? Alors décrivez-nous votre cas par email : readerbriefe@computerbild.de, Mot-clé : Meilleur du Moniteur fait suite. Les cas les plus intéressants sont publiés.