Tesla poursuit la poste suédoise pour avoir soutenu la grève

Tesla, la société de voitures électriques d’Elon Musk, n’a pas la meilleure réputation en matière de traitement équitable de ses employés. Aux États-Unis, l’entreprise empêche spécifiquement la formation de syndicats dans ses branches et est même censée salariés licenciésqui ont défendu cela. Dans d’autres endroits du monde également, l’entreprise ne cache pas qu’elle n’aime pas la représentation organisée des intérêts de ses collaborateurs. En Suède, par exemple, il y a des grèves bruyantes Le bord Depuis octobre 2023, environ 130 salariés ont travaillé dans les ateliers locaux de Tesla pour plaider en faveur des conventions collectives. Ils reçoivent le soutien d’IF Metall, le plus grand syndicat suédois d’ouvriers d’usine.

Les syndicats s’unissent contre Tesla

Parce que Tesla refuse de négocier un accord avec les grévistes et rejette les conventions collectives dans tous les domaines, d’autres syndicats ont commencé à se montrer solidaires avec les employés de l’atelier. Initialement, le personnel du port suédois a refusé de décharger les véhicules Tesla des navires. Le 20 novembre 2023, l’entreprise logistique suédoise PostNord s’est jointe à cette démarche et refuse depuis de livrer les plaques d’immatriculation des véhicules Tesla. Cela est apparemment allé trop loin pour le constructeur automobile américain. Comme ça, entre autres Journal du Handelsblatt (Paywall), Tesla poursuit à la fois PostNord et l’État suédois. L’entreprise d’Elon Musk fait valoir que le gouvernement a l’obligation constitutionnelle de délivrer des plaques d’immatriculation aux propriétaires de véhicules. Le refus de respecter cette obligation constitue une attaque discriminatoire à l’encontre de Tesla.

La justice donne raison à Tesla

En fait, selon le rapport, PostNord refuse également de remettre à Tesla les plaques d’immatriculation directement ou de les envoyer par d’autres moyens. Cela a rendu furieux le patron égocentrique de Tesla, Elon Musk. Au service de messages courts X, anciennement Twitter, qu’il a repris, désigné il a qualifié le comportement de la poste suédoise de « fou ». Comment techcrunch.com rapporte que le milliardaire a déjà obtenu un premier succès avec le procès de son entreprise. En conséquence, un tribunal suédois a statué le 27 novembre 2023 que PostNord devait remettre les plaques d’immatriculation à Tesla dans un délai de sept jours ou payer les dommages résultant du blocus. Il existe alors un risque d’amende d’environ 88 000 euros. Le dernier mot dans ce conflit n’a peut-être pas encore été dit.